Quelle est l'origine de l’agriculture biodynamique?

Si l’agriculture biodynamique ne s’est pas développée petit à petit, on peut identifier son origine de façon très précise : Le  « Cours aux Agriculteurs », donné par Rudolf Steiner à Koberwitz, à la Pentecôte 1924. Durant 10 jours se tint une conférence spécialisée sur l’agriculture à partir des travaux du mouvement anthroposophique. Le cours consista essentiellement en huit conférences sténographiées, qui ont progressivement conduit à la publication d’un livre. Aujourd’hui, par rapport aux circonstances historiques, ce livre s’intitule « Le Cours aux Agriculteurs ».

Il peut paraitre étonnant, pour ceux qui ne sont pas directement concernés, que ce Cours aux Agriculteurs, identifié comme un moment historique, aujourd’hui un texte, soit une source de référence pour des milliers de personnes et pour le mouvement biodynamique. De plus, il peut paraitre étonnant que Steiner, en tant que non-agriculteur, soit parvenu à donner une impulsion à ces hommes et à ce domaine de façon aussi profonde et aussi durable.

Des agriculteurs de son entourage prièrent Steiner de tenir un cours sur l’agriculture. Ces agriculteurs ont ressenti la nécessité d’un profond renouvellement dans ce domaine de vie et d’activité. Steiner se préoccupa de la question des agriculteurs et à maintes reprises fit directement référence au cours des conférences aux conditions traditionnelles mais aussi modernes dans lesquelles ses participants se trouvaient. D’autre part, Steiner, en tant que chercheur dans le domaine spirituel, traita de nombreux problèmes de manière profonde et ouvrit de plus larges perspectives sur les rapports productifs du le sol, des plantes et des animaux dans l’agriculture. En outre, Steiner introduisit de nouvelles mesures pratiques, avant tout les préparations.

Un cercle expérimental d’agriculteurs anthroposophiques a été fondé dès Koberwitz. Cette association a ensuite coordonné le travail expérimental dans les différentes régions, a pris en main la production et la distribution des préparations, a stimulé le travail de recherche, a organisé des congrès, a fondé une revue, etc…Sur ce modèle et jusqu’à aujourd’hui, des associations pour la prise en charge de l’impulsion biodynamique sont apparues dans de nombreux pays et constituent l’épine dorsale organisationnelle du mouvement.

Rudolf Steiner n’est pas à l’origine de l’appellation « biodynamique » (biologique-dynamique). Celle-ci a été introduite dans les années qui ont suivi le cours. Il a été rapporté qu’un groupe a plus insisté sur l’aspect biologique ou loi de la vie, et un autre d’avantage sur le travail avec les forces ou l’aspect dynamique. Le terme « biologique-dynamique » est ainsi né d’une synthèse. Demeter, en tant qu’appellation et marque a été introduit dans les années 1930, comme signe distinctif et comme label pour les produits. Demeter International a été fondé en 1997, afin de coordonner la politique de la marque de manière fédérative.

La Section des Sciences naturelles du Goetheanum a été le principal interlocuteur pour les hommes et le travail dans les fermes. Au cours de l’hiver 1925, un an après le Cours aux Agriculteurs, le Goetheanum accueillit le premier congrès agricole. Depuis ce jour, un congrès a lieu chaque année. Celui-ci est considéré comme un évènement important, au cours de l’année et dans une perspective historique, pour ceux qui sont liés à l’impulsion biodynamique. Il propose chaque année une orientation thématique actuelle et se compose des rapports de terrain, des rapports de recherche, de l’étude des bases de l’anthroposophie et de contributions artistiques. Depuis ses modestes débuts, il est devenu un événement qui rassemble 700 personnes de 30 pays différents.

Au sein du mouvement biodynamique se trouve la conviction que les principes et les données fondamentales du Cours aux Agriculteurs sont pertinents pour une longue période de temps. Chaque nouvelle génération doit acquérir leur compréhension et leur mise en oeuvre. La question du potentiel de développement actuel du mouvement biodynamique dépend avant tout des possibilités des individus aujourd’hui et de leur capacité à coopérer.

De manière complémentaire, il y a de plus en plus une reconnaissance et une volonté de travailler en partenariat. Cela vaut aussi bien pour la coopération au sein du mouvement biodynamique, que pour la coopération dans le mouvement biologique et la société civile mondiale. Le rapport mondial sur l’agriculture, publié en avril 2008, a clairement démontré qu’une agriculture biologique, régionale, multifonctionnelle et basée sur l’expérience, est la mieux à même de surmonter les défis de l’avenir. Le mouvement biodynamique en tant que mouvement pionnier de l’agriculture biologique, et en tant que l’un de ses cercles les plus innovants, depuis ses débuts, est désireux et capable de répondre à ce grand défi.

  • Sitemap
  • Kontakt
  • Impressum
  • Politique de confidentialité